Regione Piemonte

Eglise Paroissiale de Revigliasco d’Asti

Last update 27 July 2019

L’église paroissiale de Revigliasco d’Asti est dédiée à Saint-Martin et à Sant’Anna.

Sa construction remonte entre 1730 et 1750 lorsque le marquis Francesco Amedeo Roero de Sanseverino di Revigliasco a donné le terrain à la communauté de Revigliasco afin de construire une nouvelle église pour remplacer la précédente, dédiée à San Luca. Les dépenses pour le nouvel édifice religieux ont été assumées par le peuple, par la municipalité et par le marquis Francesco Roero de Sanseverino.

Le bâtiment est de style baroque piémontais et est l'oeuvre du "maître des murs" Giovanni Avanzino, de Lugano, actif à Asti dans les cours d'alfier.

On accède à l’intérieur par la porte principale soumise à une restauration récente. Ses dimensions sont de 2,45 x 5,20 m, son poids est d’environ 10 q. La porte actuelle date de 1966 elle est en noix mansonie d’Afrique, une noix. Il reproduit l'original datant de 1738, remplacé car il est très endommagé par l'âge et les intempéries.

De la porte, vous pouvez accéder à la boussole en noyer qui remonte à l'église d'origine.

L'intérieur de l'église a une seule nef, sans transept. Sur les deux côtés se trouvent deux rangées de chapelles communicantes avec divers autels liés aux diverses sociétés laïques locales, la nef ayant l’apparence d’un navire renversé et représentant l’arche sacrée dans laquelle les fidèles s’embarquent pour naviguer vers la lumière, en fait, elle ressemble à une coque inversée, un conteneur parfait dans lequel peut se développer l'esprit de la communauté. Elle a été décorée d'une fresque en 1915 par le peintre Luigi Morgari avec la collaboration du peintre Giovanni Lamberti aux dépens du curé Mons. Navone.

    

La chapelle représente Saint-Martin dans sa charité envers les pauvres, plus en avant les armoiries de la municipalité, au centre la gloire de Sainte-Anne (100 mètres carrés), au pied de sa silhouette, un cartouche avec l'inscription latine "Tu fabbricata es auroram" qui est "Tu tu as levé l'aurore "en faisant référence à sa fille Maria Vergine, la phrase vient de San Pier Damiani. Sur les côtés les 4 évangélistes, au dessus du presbytère l'adoration de l'Eucharistie. Au dessus, au dessus du choeur, un tableau de 1741 avec l'invocation "consolator optime". Il existe encore quelques vues des peintures datées de 1741 par les peintres Laveglia, Rinaldi, Casoli.

En entrant sur la droite, vous pouvez voir la chapelle du baptistère, fermée par deux portes en fer datant chacune du 18ème siècle. Les fonts baptismaux sont en marbre encastré dans le mur, surmontés d'une niche fermée par une petite porte en bois doré et argenté avec l'arbre du bien et du mal sculpté du serpent enroulé dans l'arbre. La baignoire est en marbre blanc. La chapelle a été peinte par Morgari: c'est une peinture à l'huile représentant Saint Jean en train de baptiser Jésus au Jourdain.

À côté des fonts baptismaux, on trouve la chapelle de San Grato: l'autel de cette chapelle, érigé en 1871, est en marbre blanc, avec le patronage de la municipalité de Revigliasco. Au-dessus de l'autel se trouve une grande toile peinte par Giovanni Laveglia en 1741 qui représente San Grato. D'une main, elle s'éloigne et transmet l'élan de la foudre et de la grêle dans un puits de l’autre main il tient la téte coupée de saint Jean-Baptiste. La fête est célébrée le 7 septembre, date à laquelle les services paroissiaux avaient lieu à l’occasion d’une fête de dévotion établie en vertu d’un vœu fait par la municipalité de protéger le territoire des événements naturels. La voûte située au-dessus, décorée de fresques de Morgari et décorée par Lamberti, présente les figures d'anges portant un cartouche avec l'invocation "Sanctae Gratae a fulgore et tempestate libera nos". Les balustrades sont en pierre peinte à l'image du marbre.

Passé l'entrée latérale à droite de l'église se trouve la "Chapelle des âmes au purgatoire ou au suffrage". L’autel est en stuc ou en scagliola, de la même couleur qu’en usage dans les années 700. Il est surmonté d'un grand tableau représentant les SS. Trinité, la Vierge, San Gregorio Magno et San Basilio; dans la partie inférieure, les anges libèrent les âmes des flammes du purgatoire. Cette toile a été récemment restaurée. Les balustrades sont en marbre polychrome. Sous la grille de cette chapelle se trouve le sépulcre des 5 premiers curés. Sur le côté de l'autel, il y a 2 bancs, dont l'un avec l'emblème de la municipalité.

En revenant au bas de l'église à gauche de ceux qui entrent, nous trouvons une petite chapelle avec l'escalier qui permet d'accéder à l'orgue lui méme récemment restauré.

À côté se trouve la chapelle Sainte Anne. Sur l'autel de Scagliola, érigé en 1743, se trouve la toile contemporaine représentant Sainte Anne, Sainte Marguerite de Cortone et Sainte Elisabeth de Hongrie. L'inscription placée au-dessus du tableau indique "Manum suam aperuit inopi" (il ouvrit la main au peuple). La société Umiliate était reliée à cet autel. Le groupe de bois de Sant’Anna et Maria Bambina y est logé. La statue en bois de Sant’Anna remonte à 1812 et a été donnée à l’église par l’archiprêtre Don Giberti de Montà d’Alba; la paroissienne Eufrosina Tonda a fait don de la statue de Maria enfant, à côté de Sant 'Anna; elle vient de Saragosse, pour être plus précis du sanctuaire du Pilier et a été bénie à Fatima. Les balustrades sont peintes pour le marbre.

En partant de la gauche se trouve la chapelle dédiée à la Vierge de Lourdes avec l'Immaculée Conception et à Sainte Bernardette. Cette chapelle a été dédiée à Saint-Martin et la raison de sa nouvelle destination est inconnue. La chapelle suivante est dédiée à la Madonna del Rosario, l'autel est en marbre polychrome incrusté et a été placé après son transfert d'un autre lieu (ou était auparavant le maître-autel ou, comme dans les archives, appartenant à l'église de Sant ' Anna). Au-dessus de l'autel, on trouve un tableau de très bonne main peint sur toile qui représente, encadré entre les mystères individuels du chapelet, la Vierge en train d'offrir le chapelet à l'Enfant; sur les côtés San Domenico et Santa Caterina da Siena; plus bas, nous trouvons saint Joseph et saint François d'Assise. Ci-dessus, l'inscription "rosa mistica ora pro nobis". Sur le côté de l'autel, il y a deux bancs l’un qui date 1713 et l'autre encore plus ancien donné par la municipalité avec l'emblème. La chapelle était à usage privé par les familles Roero et San Severino.

Au centre du presbytère, le maître-autel se distingue par sa beauté et sa majesté. Toutes les colonnes sont d’ordre composite et se terminent par des chapiteaux en marbre blanc qui soutiennent le vaste plancher mansardé composé d’un fronton et d’un tympan orné de figures angéliques et de corne d'abondance; le tympan est flanqué de deux putti en marbre et contient la plaque du XIXe siècle portant l'inscription latine «Giuseppe Maria Bertolotti, provost de Revigliasco, a érigé cet autel en 1805 donné pour la munificence impériale. Cet autel et les statues des saints ont été enlevés avec l'aide des saints Joseph et Anna patronne du lieu ".

Les trois statues en marbre de Carrare blanc sont encadrées de colonnes rouges et surélevées sur des socles en marbre. Au centre se trouve la statue de Saint-Joseph dans une sorte de niche soutenue en avant par deux colonnes. À gauche, la statue de saint Barnabas d'Incisa, mentionnée à tort comme San Giovanni della Croce en 1802, et à droite, la statue de saint Antoine, cette dernière sculptée, selon des comparaisons stylistiques, par le sculpteur Carlo Tantardini. Le tabernacle et le trône doré représentant le Saint Sacrement sont richement sculptés d'éléments contenant des éléments naturalistes. Cet autel monumental datant de 1707, construit par le marmoraro Né à Lugano, Francesco Aprile, était installé dans l'église Saint-Joseph des carmes déchaussés d'Asti, dans le secteur de l'abside. En 1805, lors du pillage napoléonien, il fut offert en cadeau au curé de Revigliasco Don Bertolotti par le gouvernement impérial de Napoléon. Il a été transporté aux frais de la population de Revigliasco et placé sur le site où il se trouve actuellement. Le sol du presbytère, les portails faisant office de corniches des deux côtés, les balustrades sont tous en marbre noir massif avec des colonnes polychromes et proviennent tous de la même église que les Carmélites Scalzi.

Sur le côté droit se trouve la chaire, la rampe de chaire est en bois argenté avec des sculptures en relief et des chérubins en bois, ainsi que les 2 côtés du choeur à balustrade de l'autel. À gauche, une niche contient la statue du Sacré Cœur de Jésus.

Au-dessous de la chaire se trouve la statue de la Vierge à l'Enfant sculptée dans le bois provenant d'une école très connue d'Ortisei en 1955.

Derrière l'autel principal se trouve le choeur du dix-septième siècle déjà existant dans l'ancienne église oratoire; en noyer ancien décoré de sculptures, il occupe toute l'abside avec 24 stalles surmontées de baldaquins coiffés d'une genouillère à l'avant et d'un banc fixe avec des sièges.

Au centre du choeur se trouvent un lutrin mobile et une toile représentant San Martino, Sant’Anna et San Luca. Dans ce lieu se trouve la statue de Saint-Martin, saint patron de la paroisse.

Dans la sacristie, il y a un grand meuble en noyer du XVIIIe siècle qui recouvre tout le mur de 32 panneaux sculptés en relief remarquable avec des cadres de forme ovale octogonale avec des fleurs stylisées au centre sur une longueur de 6,43 cm et une hauteur de 3,05 cm. Sur les côtés, il y a deux genoux qui en font partie. Entre les fenêtres de la sacristie, il y a une autre armoire intégrée datant des années '500 appartenant à l'ancienne église locale. À l'intérieur se trouvent les vêtements sacrés et les archives paroissiales.

Sur la boussole se trouve la tribune du choeur en bois où l'orgue conçu par Giuseppe et Luigi Sabina a été inspiré par Liborio Grisanti en 1769.Il provient du théâtre civique d'Asti et a été récemment restauré. Cet instrument pendant de nombreuses années a été magistralement joué par le revigliaschese Tino Massano. Sous la tribune de l'orgue et il y a deux anciens confessionnaux, un troisième se trouvait dans la chapelle de la Vierge du Rosaire et était destiné aux muets et aux demi coupés.

8 magnifiques lustres appelés "lustres" illuminent les chapelles latérales et les murs de la Via Crucis et des statues complètent le mobilier paroissial.

La façade extérieure est en briques apparentes à 2 ordres, se terminant par un tympan triangulaire, balayé verticalement par des pilastres. Le seul portail d'accès est architecturé avec tympan surmonté d’une ouverture en forme et flanqué de paires de pilastres rapprochés pour souligner les niches.

Sur le côté droit se trouve le portique transformé en voile avec colonnes, chapiteaux et volutes en pierre de Vicence. À côté, sur une colonne, se trouve la belle statue de la Vierge récemment restaurée.

À l'extérieur, nous trouvons le clocher de 25 m de haut, de style baroque. Depuis 1960, Achille Mazzola de Valduggia a donné un concert de 8 cloches pesant 2650 kg, chacune dédiée à un saint et ayant un parrain et une marraine.

La première cloche est dédiée à la Madonna Regina, pèse 974 kg, à la marraine Boero Felicina Vallauri et au parrain Barone Cavalchini Garofali Vittorio, elle est dédiée à Don Siccardi et au maire Luigi Rissone.

La deuxième cloche est dédiée à Sant’Anna, pesant 681 kg; La marraine Cirio Ida et le parrain du parrain Albino Tonino; dédié à la mémoire et aux louanges du très révérend Don Navone.

La troisième cloche est dédiée à San Martino, pesant 466 kg; la marraine Spinelli Carolina et le parrain Rissone Luigi; il porte les noms des revanche de toutes les guerres.

La quatrième cloche est dédiée à San Sebastiano et San Rocco pèse 406 kg; marraine Massano Maria Orsola, parrain Morando Michele

La cinquième cloche est dédiée à Don Bosco, pesant 269 kg; marraine Berta Adelina Morando et parrain Morando Michele.

La sixième cloche est dédiée à Saint-Charles pesant 200 kg; la marraine Barrera Siccardi Corina et le parrain Siccardi Emilio.

La septième cloche est dédiée à San Luigi et San Domenico Savio pèse 140,5 kg; marraine Morando Lina Nosenzo et avocat parrain Achille Dapino.

La huitième cloche est dédiée à Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et pèse 119,5 kg; marraine Lorenzo Iva et le parrain Saracco Giuseppe.


Les curés de la paroisse.

Don Giovanni Battista Cassinelli di Castagnito d’Alba, curé pour 54 ans.

Don Mario Maria Redioglia da Grazzano Badoglio, curé pour 19 ans.

Don Giuseppe Antonio Ardovino da Alba, curé pour 13 ans.

Don Giuseppe Maria Bertolotti da Pamparato, curé pour 16 ans.

Don Carlo Mutti, priore di Redabue, curé pour 6 ans.

Don Giovanni Barberis da Cassinelle, curé pour 36 ans.

Don Chiaberti da Piea, curé pour 31 ans.

Don Secondo Navone da Villanova, curé pour 52 ans.

Don Alberto Giargia da Agliano, curé pour 16 ans.

Don Luigi Carlo Siccardi da Villa San Secondo, curé pour 46 ans.

Don Vincenzo Roero da Montegrosso, curé pour 5 ans.

Don Pierino Torchio da Gorzano, curé aujoud’hui.


Indirizzo: Via Bertolotti, 11, 14010 Revigliasco d'Asti AT, Italia

Sito web: https://goo.gl/s6vyZh